C'est l'été, les cigales chantent, je viens de vivre pour ma première fois un enfermement général !

 

Le retour à la vie, le retour à un nouveau numéro de Pandore Magazine.

 

On en découvre encore des choses sur nous, parce qu’il arrive des choses auxquelles on ne pensait pas mais avec beaucoup de solidarité et un peu d'empathie on peut encore avoir foi en l’être humain et sa résilience.

 

A travers cette introduction laissez moi vous orienter sur votre sens de lecture :

 

Commencez par préparer le Tiramisu de Patricia, pendant le temps de cuisson demandez vous si vous souhaitez ré-écouter l'album d'Eminem ou regarder une série adaptée d'une histoire vraie (Qu'est ce que c'est bien trouvé Self Made, merci aux jumelles !!).

 

Le Tiramisu est prêt : je peux maintenant faire le gourmand devant mon dessert et "A couteaux tirés" (Merci Ambre & Marie).

 

J'ai fini mon film, et je peux à présent rencontrer Emilie Garcin, qui est passée nous faire un coucou.

 

Une fois tout cela terminé je peux me questionner à nouveau sur ce qui ce passe et va se passer avec Claude.

 

Et si je n'ai pas envie de me prendre la tête, j'irai plutôt vers Alain qui nous parle de demain.

 

Merci à tous pour ce renouveau, Pandore Magazine se joint aux remerciements mondiaux envers les héros des temps modernes que sont nos soignants.

 

Ne ratez pas notre prochain numero sur le thème "Qu'est ce qui a changé" !

Bonne Lecture

 

Pandore Magazine

 

--------------------------------------------------------------------------------------------

REMERCIEMENTS

--------------------------------------------------------------------------------------------

 

 

Sur ce numéro, je tiens spécialement à remercier Lauriane et Mireille qui ont participé à l’aventure Pandore magazine au sein de l’association Clin d’œil photographie.

 

Elles sont mes héroïnes de Pandore tellement elles nous ont sauvé des millions de fois sans que vous vous en rendiez compte et même au sein de l’équipe parfois, elles assurent tellement que nous même ont ne voyait rien !

 

Ce sont nos magiciennes et je leur souhaites tout le bonheur qu’elles méritent, tellement elles ont donné à tous.

Mais juste pour ne pas parler que de ça… ce sont aussi de très belles personnes comme il y en a peu.

 

Une nouvelle fois, comme si ça ne suffisait pas, MERCI.