Que serait la cuisine

 sans la chaleur d'une flamme ?

 

 

 

 

 

 

 

Je m’installe face à mes fourneaux cherchant du regard l’allume gaz. Impatiente, je m’écrie : du feu!

 

Gérald me tend son briquet. Je le saisis et actionne le mécanisme.

 

Une petite flamme apparaît et les brûleurs s’enflamment dans un sifflement et un bruit sourd.

 

Je ne peux m’empêcher de penser que seraient la cuisine et la gastronomie sans cette petite flamme !

 

 

 

Ce matin, j’ai opté pour une crème brûlée au basilic, un délice d’élégance. Une recette salée - sucrée qui a su avoir cet incontournable pouvoir de séduction dans mon restaurant. C’est avec ce dessert classique que j’ai séduit mes clients au bout du monde. Car la crème brûlée se joue colorée et subtilement simple (œufs, sucre, lait, crème fraîche et feuilles de basilic).

 

 

 

Laissez vous guider par la recette !

 

 

 

Le basilic infuse dans une casserole de lait entier.

 

Pendant ce temps, je bas les jaunes d’œuf avec le sucre énergiquement et je verse le lait encore chaud sur la préparation, tout en y ajoutant la crème

 

fraîche. Je remets le tout sur le feu sans cesser de fouetter afin d’épaissir la

 

préparation.

 

Les crèmes sont prêtes à la cuisson, il n’y a plus qu’à les enfourner. Une recette simple nimbée d’un doux parfum de Méditerranée.

 

Ma manière à moi d’inviter le soleil de Provence sous les tropiques !

 

 

 

J’ai des souvenirs d’enfance où j’accompagnais ma mère sur le fameux marché du Cours Lafayette de Toulon à la recherche de plantes aromatiques (thym, basilic, romarin, farigoulette) si présentes dans les plats de cette région.

 

 

 

A chaque crème brûlée, je souris lorsque je vois cette petite flamme qui caramélise le sucre lui donnant cette couleur brune, cette odeur inégalable et surtout ce goût unique.

 

 

 

Le goût d’un plat nécessite des ingrédients de toute beauté, c’est grâce à cela que lors du dressage, l’assiette s’illumine de mille couleurs.

 

 

 

Bonne dégustation !

 

 

 

   Crème brûlée au basilic

 

 

 

- Un petit bouquet de basilic

 

 

 

- 6 oeufs

 

 

 

- 50 g de Mascarpone

 

 

 

- 20 cl de lait entier

 

 

 

- 25 cl de crème fraîche liquide

 

 

 

- Baies roses

 

 

 

- Sel d'Himalaya

 

 

 

- Cassonade

 

 

 

Préchauffez le four à 100°C (th3). Faites infuser dans le lait entier les feuilles de basilic.

 

Laissez tiédir. Versez le lait filtré dans la cuve d'un batteur, ajoutez les jaunes d'oeufs, la crème fraîche, le fromage Mascarpone, une pincée de sel d'Himalaya et quelques baies roses.

 

Rectifiez l'assaisonnement.

 

 

 

Répartissez dans des petites tasses à café allant au four. Enfournez durant 1 heure jusqu'à obtenir une crème lisse et

 

brillante.

 

 

Laissez refroidir et entreposez au réfrigérateur.

 

 

 

 

 

 

Préchauffez le four à 100°C (th3). Faites infuser dans le lait entier les feuilles de basilic.

 

Laissez tiédir. Versez le lait filtré dans la cuve d'un batteur, ajoutez les jaunes d'oeufs, la crème fraîche, le fromage Mascarpone, une pincée de sel d'Himalaya et quelques baies roses.

 

Rectifiez l'assaisonnement.

 

 

 

Répartissez dans des petites tasses à café allant au four. Enfournez durant 1 heure jusqu'à obtenir une crème lisse et

 

brillante.

 

Laissez refroidir et entreposez au

 

 

 

réfrigérateur.

 

Au moment de servir, saupoudrez de cassonade et à l'aide d'un chalumeau, caramélisez vos crèmes brulées.

 

Décorez de quelques copeaux de Parmesan et d'éclats de pistaches.

 

Les baies roses apportent un petit parfum subtil à ce dessert original et gourmand.

 

 

 

 

 

Recette Chef Patricia Richer / San José