A vos marques ! Prêt-à-porter ?... Go

 

 

 

Nous somme mardi, veille de soldes. Cela fait des semaines que j'y pense, que je m'y prépare car depuis plus d'un mois, je sélectionne certains articles qui seraient susceptibles d'être soldés et qui feraient mon plus grand bonheur.

 

Mon calendrier est parsemé de croix jusqu'au jour J tant attendu. J'observe l'horloge au fond de la salle à manger, il est 20 h 30. Les ventes privées ont d'ores et déjà commencé depuis longtemps. Comme tous les jours, j'ouvre mon ordinateur portable afin de les consulter. Celles-ci se renouvellent tous les jours, ce qui me permet d'avoir une panoplie de choix assez conséquente mais diminue l'impatience des soldes chez certaines personnes (selon plusieurs sondages exécutés sur une poignée de français). Ce n'est pas mon cas.

 

Après avoir passé quelques minutes à regarder les ventes qui pourraient m'intéresser, je check mon budget shopping. En effet, celui-ci diminue d'année en année et m'oblige à davantage chercher les meilleures réductions possibles. 

 

Avec internet, on peut obtenir des baisses de prix considérables toute l'année. On pourrait donc s'attendre à un désintérêt des consommateurs pour les soldes. Hors, cette période est devenue une pratique d'achat courante, s'inscrivant tel un rite.

 

La différence avec internet c’est que je peux tester et essayer ; je peux me faire conseiller et guider dans mes achats ce qui n'est pas négligeable. Car sur le web, je ne pourrai pas renvoyer mes articles trop petits ou trop grands.

 

D'ailleurs, tout est prêt. La liste de mes achats favoris et de celle des magasins que je ferai en priorité, mon budget (cela fait plusieurs mois que j'économise pour cette période)...Mais je sais d'avance que je déborderai et que j'achèterai des articles imprévus. Une de mes amies et moi nous sommes donné rendez-vous dès l'ouverture afin d'être sûres de ne louper aucune affaire alléchante. 

 

Je suis super excitée à l'idée d’être déjà demain et m'imagine en fin de journée, les mains remplies de sacs de diverses enseignes.

 

 

 

Justine Serra