AURELIEN MULLER

 

 

Comment êtes-vous arrivé dans le monde de la mode ?
Je venais tout juste d’arriver à Paris dans le cadre de mon stage de fin d’études d’ingénieur et une personne m’a arrêté dans la rue en me demandant si je travaillais dans la mode et si ça m'intéressait, je lui ai répondu que j’allais être diplômé dans 6 mois et que ça ne m'intéressait pas pour le moment; mais j’ai quand même gardé son contact. J’ai travaillé pendant 2 ans en tant qu’ingénieur, chasseur de tête, puis j’ai décidé de tenter ma chance dans le mannequinat au vu des personnes autour de moi qui ne cessaient de me pousser dans ce sens là. J’ai frappé à la porte des meilleures agences de Paris et j’ai décidé de travailler avec New Madison qui m’a propulsé où j’en suis.


Qu’aimez-vous le plus dans votre métier de mannequin ?
L’absence de routine, les voyages, les rencontres de tous les univers différents et la rigueur que je m’impose à moi même.


Selon vous, à quoi reconnaît-on un bel homme ?
A son assurance, son charisme et son humilité.


Comment définiriez-vous votre style ?
Je n’ai pas un style particulier, à vrai dire j’en ai même plusieurs au cours de la journée, ça passe par le casual pour un déjeuner, le sportswear pour aller m’entraîner et le chic ou fashion en soirée mais je reste quand même plutôt sobre dans l’ensemble.


Quelles sont vos marques fétiches ?
Je n’ai pas une marque préférée, en réalité je suis attiré avant tout par de belles pièces plus que par la marque, ça peut tout aussi bien être d’une grande maison de couture tout comme une petite boutique dans laquelle je vais trouver des articles qui me plaisent. Je cherche le coup de cœur avant tout.


Quels sont vos gestes beauté ?
Notre peau est avant tout le reflet de ce que nous mangeons, tout commence par là pour moi. Je fais donc attention aux produits que je consomme. Passant beaucoup de temps dans des avions et des grandes villes, j’essaye au maximum d’hydrater ma peau et de la nettoyer afin d’éliminer la pollution.


Prendre soin de vous est-il une contrainte ?
Pas du tout. Si je n’étais pas mannequin, je pense que je suivrais le même rythme sportif et nutritionnel. Pour moi ce n’est pas une contrainte, c’est un mode de vie qui me convient très bien.

 

 

Quelles sont les personnes qui vous inspirent ?
Toutes les personnes qui ont le courage d’aller au bout de leurs rêves et de leurs passions.


Dans quelle ville aimez-vous poser vos valises ? Pourquoi ?
Il n’y a pas de ville spécifique dans laquelle j’aime poser mes valises, du moment que je suis entouré des gens que j’aime, je me sens bien peu importe le lieu.


Quels sont vos projets dans les prochains mois ?
Côté professionnel, de beaux projets sont en cours et je ne compte pas m'arrêter là… Niveau personnel, mon projet est de continuer de me lever chaque matin avec le même sourire.


Comment vous voyez vous dans 30 ans ?
Dans 30 ans je ne sais pas où je serai, mais je sais qu’aujourd’hui je suis là où j’ai envie d'être.

 



 

 

 

Pandore magazine