Les Affranchis (1990)

 

Film de Martin Scorsese

 

 

 

 

 

 

Dès la première phrase, le ton est donné. Henry Hill grandit dans le Brooklyn des années 50, contrôlé par la famille Lucchese. Henry est fasciné par la vie des membres de cette famille faisant partie de la Cosa Nostra. En quête d’identité et de repères, l’adolescent d’origine irlandaise et sicilienne se construit une nouvelle famille au sein de ces affranchis et quitte rapidement le chemin de l’école et le giron familiale pour faire des petits boulots pour la mafia.

Il trouve son mentor en la personne de Jimmy Conway, un affranchi charismatique de dix ans son aîné. Henry se fait petit à petit une place dans le milieu, sous l’œil attentif et bienveillant du taciturne Paulie Cicero, capo de la famille Lucchese. Il se lie d’amitié par la suite avec le jeune Tommy De Vito. Henry (Ray Liotta), Jimmy (Robert DeNiro) et Tommy (Joe Pesci) forment un brillant trio et suivent leurs propres règles en ne tenant compte ni des règles de société, ni de celles régissant le milieu. C’est cette prise de liberté excessive qui causera leur perte. La violence est toujours explosive, sans limite et brève. On pense en premier lieu à celle qui anime Tommy, l’élément le plus instable, la forte tête du groupe. L’acteur est bluffant dans son rôle de petit teigneux colérique et a d’ailleurs reçu l’Oscar du meilleur second rôle masculin pour son interprétation. Les Affranchis montre le professionnalisme et la talent de Scorsese. Utiliser la voix off de Ray Liotta pour la narration est une très bonne idée et renforce l’impression que ce film est le témoignage, presque un documentaire, de la vie des membres d’un cercle très fermé, où l’omerta règne, la mafia. Le spectateur se sent flatté de ce partage, narré d’une façon intimiste, et a finalement l’impression d’être privilégié. L’affiche est à l’image du film, très sombre et inquiétante. Les Affranchis, dans la lignée de Mean Streets, nous plonge dans cet underground New-yorkais, un univers maîtrisé par Scorsese. Le réalisateur, soutenu par un casting de premier choix, donne avec Les Affranchis une belle leçon de cinéma. Et quel plaisir de voir, réunit dans un même film, plus de 20 acteurs de la série Les Soprano!

 

 

 

Marie NKOUNKOU