Split (2017)

Film de M. Night Shyamalan

 

 

Le film de M. Night Shyamalan est clairement une réussite pour moi. Comme beaucoup de gens, j'ai bien apprécié sa période "Sixième sens-Incassable-Le Village" et je n'ai pas apprécié Phénomènes et After Earth, c'est donc avec une certaine appréhension que j'étais allé voir Split quelques jours après sa sortie, et en même temps avec l'envie de revivre quelque chose de similaire à ses anciens bons films.

Et sincèrement je n'ai pas été déçu. Je suis retourné voir le film là et je me suis dit que j'allais forcément le trouver moins bien, il n'en est rien.

 

J'ai vraiment accroché avec Split, j'adore les histoires de schizophrénie ça me fascine donc il était normal que j'adhère.

 

Pour résumer le film, Kévin a une vingtaine de personnalités qui sommeillent en lui et suite à un choc ses personnalités malveillantes se réveillent et ils séquestrent 3 adolescentes chez lui. Une de ses personnalités envoie des mails la nuit à la psy de Kévin qui, même si elle sent un malaise, ne veut pas voir le mal dans son patient. Le film ne perd pas de temps, dès le début on nous présente ces trois jeunettes qui seront enfermées, il y'en a deux qui sont assez "passe-partout" et pas très malignes et une troisième qui se démarque par sa façon d'être, elle est renfermée sur elle-même et même soumise à son ravisseur (on comprendra plus tard pourquoi).

J'ai apprécié que le film ne tourne pas qu'autour de Kévin et ses 24 personnalités, j'ai bien aimé les flash-backs sur la vie de Casey et qui permettent de mieux comprendre la psychologie du personnage.

 

Il y'a quelque chose dont on ne peut pas faire l'impasse dans ce film, c'est la performance de James McAvoy, il est d'un génial ! Même si on ne voit "que" 10 personnalités en tout (en comptant les vidéos sur l'ordinateur), chaque personnage est reconnaissable en un éclair de temps. Denis, le maniaque doté d'une grande force et d'une obsession pour les femmes nues qui dansent. Patricia, une femme charmante avec ses hôtes mais qui reste méchante dans le fond. Hedwig, un garçon de 9 ans qui aime danser (scène géniale) Etc... James McAvoy a pour moi été grandiose, car chaque personnage a droit à ses propres mimiques et on croit en chaque personnage.

 

Quant à Casey, c'est la seule que j'ai trouvé très convaincante dans son rôle, les autres acteurs offrant le service minimum, elle est touchante et fait de la peine. J'aime bien revoir un film en ayant toutes les cartes en main et effectivement au deuxième visionnage, en sachant tout, j'ai bien compris la psychologie du personnage et même celle de Kévin, et je trouve toutes leurs histoires bouleversantes.

 

Un mot sur la musique, la première fois j'étais passé à côté, mais cette fois ci, j'ai bien prêté l'oreille et je la trouve très bonne, elle colle parfaitement à l'histoire et une fois qu'on connait la scène finale elle prend tout son sens.

 

J'ai trouvé la mise en scène réussie, on ressent l'isolement de ce huis clos et j'ai apprécié les plans sur La Bête, ne le montrant pas trop justement.

 

Pour conclure, je dirais que ce film m'a procuré les émotions que j'attendais, j'ai été angoissé, j'ai eu de la peine également et j'ai aussi ri avec Edwig, pour moi c'est le retour en force de M. Night, entre temps j'ai vu également The visit et sans être extraordinaire, il est correct et au moins relève le niveau de ses précédents films.

 

Split est un de ses films qui marquera à jamais le cinéma ...

 

Je me demandais juste combien avait été payé Bruce Willis pour son apparition de trente secondes ?

 

Jennifer Fernandez,

volontaire service civique