Notre vie nous marque souvent de manière unique dans notre profession et ces marques déterminent comment nous vivons notre vie, quelles quêtes nous poursuivons et ce que nous sommes capables de réaliser avec passion à travers une histoire.

 

Nous sommes tous actuellement conformismes du quotidien.
C’est notre principale éducation.

 

Quand on bouscule les codes de la gastronomie en tant que femme, on surprend.

 

Nous sommes souvent jugées, jalousées, trahies, c'est la dure réalité de ce métier.

 

Quand on s’investit en tant que cheffe de cuisine, on donne le meilleur de soi, afin d’acquérir après beaucoup d'années un épanouissement professionnel.

 

On échappe souvent au schéma classique : on ne trouve pas le temps d’être proche de sa famille. C’est un choix assumé, un sacrifice, mais une joie profonde d’exister. Dans ce métier, il faut être armée psychologiquement et humainement surtout en tant que cheffe. Un environnement Machiste.

 

Les femmes sont alors perçues comme des rivales. La cuisine a toujours été une histoire d’hommes. Encore aujourd’hui, le chef règne sur sa brigade. Ce métier d’homme désormais s’entrouvre aux femmes pour une gastronomie plus émotionnelle et féminine. Elles sont à présent plus nombreuses. Mais, ce n’est certainement plus un obstacle infranchissable pour nous les femmes.

 

Malheureusement, la cuisine appartient toujours à une dynastie d’hommes.

 

Fort heureusement, la cuisine devient de plus en plus au féminin. Alliant endurance, charme, vie de famille et ambition. Ce n’est pas facile tout le jour.
Cela tient du Marathon !

 

Je pense que les femmes tiennent désormais leur revanche.

 

Malheureusement, nous vivons dans un monde qui nous incite à toujours faire mieux, être performant dans une société de consommation.

 

Une pression inconsciente de réussite professionnelle et de reconnaissance sociale.

 

On perd souvent le contact avec ses propres talents et ses convictions personnelles face à la compétitivité. Car finalement, quoi de plus facile de transformer le quotidien en plaisir.