Oh oui, donnez-moi du rêve !
Merci, et encore merci mes très chers rédacteurs. 
Vous êtes ce beau moment pendant lequel je me transporte ailleurs.
Je marche dans vos traces écrites et je plonge dans vos photos avec délectation.
Je navigue sur vos courbes d'encres qui me font découvrir le beau, le bon, l'exquis. 
Racontez-moi encore de belles histoires de nos héros modernes ! 
Montrez-moi vos rêves éveillés, vos rencontres. Encore et encore.
Guy de Maupassant disait "la gourmandise réside dans l'exquise délicatesse du palais et dans la multiple subtilité du goût, que peut seule posséder et comprendre une âme de sensuel cent fois raffiné." 
Aidez mon âme à devenir sensuelle et raffinée.
À vous lire, j'y prends goût, oui.
 
Mais c'est long deux mois ! Alors je patiente... Mais dès que l'annonce de parution clignote sur l'écran, mon excitation est à son comble.
Je fais mes petits bons de cabri. Je vous avoue aussi : il m'arrive parfois de me dandiner à cette annonce. Ça se dit encore de nos jours "se dandiner" ? Bref...

Alors sans même vous demander la permission, je vais ouvrir ce nouveau bi-mensuel de Pandore-Magazine. Non pas comme un grossier personnage mais plutôt comme un gourmand pressé. 
Et puis lentement... Très lentement, je prends mon inspiration...
Chut, laissez-moi Pandoriser
Claude SERRA