Avec regret, nous refermons la boîte de Pandore-Magazine.

 

Définitivement ?

Une simple mise en sommeil ?

Allez savoir… La dynamique d’équipe est toujours là.

 

Nos jeunes « services civiques » ont toujours soif de découvertes professionnelles tandis que d’autres trépignaient d’impatience de rejoindre « la Team ».

 

Comme le battement fragile des ailes d’un papillon qui peut déclencher une tornade, il peut faire écrouler le château de cartes des chiffres et des documents administratifs. Si Alphonse Allais disait « j’ouvre une parenthèse. Si vous avez trop d’air, je la refermerai tout de suite », notre équipe vous dit

"nous vous avons proposé de biens belles parenthèses bi-mensuelles".

 

Une bourrasque a refermé le couvercle de Pandore-Magazine.

Nous espérons tous en ouvrir une prochaine.

 

En attendant, papillonnez à vos passions, et mettez de la couleur dans vos vies

 

Claude SERRA